Maurizio de Giovanni

Maurizio de Giovanni

Maurizio de Giovanni naît en 1956 à Naples.

Alors qu’il travaille dans la banque, il remporte en 2005 le prix national Tiro Rapido avec la nouvelle I vivi e i morti (Je vis et je meurs) qui servira de base au L’Hiver du commissaire Ricciardi (Il senso del dolore. L’inverno del commissario Ricciardi), publié en 2007. Un commissaire qui enquête dans les années 30, sous le fascisme, et qui a la particularité, et la malédiction, de pourvoir visualiser les dernières pensées des morts bien longtemps après leur trépas. Si cette caractéristique ne l’aide jamais à trouver les coupables, elle renforce son empathie pour les victimes.

En 2012, il fait paraître La Méthode du crocodile (Il metodo del coccodrillo), lauréat du prix Scerbanenco et premier roman d’une série consacrée aux enquêtes du commissaire Lojacono, qui se déroulent toujours à Naples mais de nos jours. En janvier 2017, la Rai diffuse I bastardi di Pizzofalcone, une mini-série en 6 épisodes basée sur ces enquêtes.

Depsui ses débuts de romanciers il partage un temps sa vie entre ses occupations professionnelles à la banque et l’écriture. Il est également devenu commentateur des grands journaux nationaux et de productions au théâtre. Grand sportif et partisan de l’équipe de football de Naples, il publie plusieurs ouvrages sur son équipe. Il travaille maintenant pour des journaux de sa ville natale et est régulièrement invité par le réseau des sports de la Rai.

Son avant dernier roman traduit, Les Pâques du commissaire Ricciardi est un des 6 romans sélectionnés pour le prix Violeta Negra qui sera remis pendant le festival.

Bibliographie française

Série Ricciardi :

  • L’hiver du commissaire Ricciradi (Il senso del dolore, L’inverno del commissario Ricciardi), Rivages/Noir (2011)
  • Le printemps du commissaire Ricciradi (La condana del sangue, La primavera del commissario Ricciardi), Rivages/Noir (2013)
  • L’été du commissaire Ricciradi (Il posto di ognuno, L’estate del comimissario Riciardi), Rivages/Noir (2014)
  • L’automne du commissaire Ricciradi (Il giorno dei morti. L’autunno del commissario Ricciardi), Rivages/Noir (2015)
  • Le Noël du commissaire Ricciradi (Per mano mia), Rivages/Noir (2017)
  • Les Pâques du commissaire Ricciradi (Vipera), Rivages/Noir (2018)
  • L’enfer du commissaire Ricciradi (In fondo al tuo cuore. Inferno per il comissario Ricciardi), Rivages/Noir (2019)

Série Lojacono :

  • La méthode du crocodile (Il metodo del coccodrillo), Fleuve Noir (2013)
  • La collectionneuse de boules à neige (I bastardi di Pizzafalcone), Fleuve Noir (2015)
  • Et l’obscurité fut (Buio per i bastardi di Pizzafalcone), Fleuve Noir (2016)

 Revue de presse:

A propos de Les Pâques du commissaire Ricciradi :

« Une des grandes forces des romans de la série est de décrire le fascisme sans discours, sans dramatisation, vu par des personnages qui se désintéressent (presque) totalement de la politique, mais qui, peu à peu, vont être confrontés sans le chercher à sa brutalité, sa violence arbitraire, sa bêtise crasse. C’est particulièrement fort dans ce nouveau roman. Sans dénonciation, sans plaidoyer, la charge n’en est que plus efficace et plus terrible. Maurizio De Giovanni frappe au cœur autant qu’à la tête, sans jamais faire dans le larmoyant, sans effets putassiers, en s’adressant à l’humanité du lecteur. Du grand art. »
Jean-Marc Laherrère, Actu du noir.