Magdalena Parys

Magdalena Parys

Magdalena Parys est née en 1971 à Gdansk. À l’âge de 12 ans, elle émigre avec sa famille en Allemagne. Diplômée de l’université Humboldt, elle vit à Berlin, où elle a fondé la revue littéraire polonaise-allemande Squaws. Auteur de poèmes et de nouvelles, 188 mètres sous Berlin, son premier roman, a reçu le prix Hibou d’Or en Autriche.

Bibliographie :

  • 188 mètres sous Berlin, Agullo Editions, 2018. (traduction Margot Carlier et Caroline Raszka-Dewez)
  • Le Magicien, Agullo Editions, 2019. (traduction Margot Carlier et Caroline Raszka-Dewez)

Dans la presse :

A propos de 188 mètres sous Berlin :

Troublant, raffiné, 188 Mètres Sous Berlin nous entraîne dans un climat de paranoïa propre aux romans d’espionnage tout en saisissant la dimension humaine d’une tragédie contemporaine caractérisant les grands romans noirs. Absolument saisissant.
Cédric Ségapelli – Mon roman ? Noir et bien serré

Lisez ce roman. Il est précieux par son côté historique, magnifique par ses personnages et passionnant par l’histoire qu’il raconte. Un livre duquel vous ressortirez grandis.
Laurence Darbas – Evadez-moi

A propos de Le magicien :

Magdalena Parys, germano-polonaise, lauréate du Prix de littérature de l’Union européenne, ne livre pas seulement cette investigation policière de haut vol menée par un enquêteur obstiné. Elle interroge aussi les anciens pays de l’Est, désormais membres de l’Union européenne, sur leur mémoire respective. Et cette facilité avec laquelle d’anciens cadres des régimes de l’Est ont pu se refaire une virginité politique dans le nouveau monde. Comme pour dire que l’on ne construit pas des démocraties solides sur des crimes volontairement oubliés.
Ouest-France

Cette fois encore, elle confie la tâche de nous raconter des faits réels au travers de personnages fictifs et d’une enquête policière et d’espionnage totalement maîtrisée avec une conclusion vraiment inattendue.

Une plume toujours aussi belle pour décrire des événements très sombres, des personnages poignants qui donnent corps et âme à ce roman, Magdalena Parys affirme ici un style plus affirmé.
Laurence Darbas – Evadez-moi