Le polar s’invite au Muséum

Le polar s’invite au Muséum

Dans le cadre du 11ème Festival Toulouse Polars du Sud, le Muséum de Toulouse passe au Noir…

Marin Ledun pose son regard curieux et aiguisé sur l’une des œuvres du Muséum.

Quelle œuvre ? Mystère…
Un indice : fascinante, envoûtante, l’Amazonie pourrait être la scène de crime…

Rendez-vous le 11 octobre 2019 à 18h30 au Muséum d’Histoire Naturelle de Toulouse (35 allées Jules Guesde à Toulouse – Métro ligne B, Carmes ou Palais de Justice) pour une soirée sous le signe du polar !

Accès libre et gratuit
******************************************************************************
L’auteur et ses œuvres :
Né en 1975 à Aubenas en Ardèche, Marin Ledun vit aujourd’hui dans les Landes. Docteur en sciences de l’information et de la communication, il est aussi adepte de l’ultra-marathon et guitariste.

Romancier et essayiste, il a déjà publié une vingtaine de romans noirs dont Marketing viral Au diable vauvert, Les visages écrasés aux Editions du Seuil (Trophée 813 du roman français 2011 ; Grand Prix du roman noir 2012 du Festival de Beaune), La Guerre des Vanités chez Gallimard (Prix Mystère de la critique 2011), L’homme qui a vu l’homme (Prix Amila-Meckert 2014), Dans le ventre des mères, En douce (Prix Transfuge du meilleur polar français 2016) aux Editions Ombres Noires et Ils ont voulu nous civiliser chez Flammarion.

Il a également signé des livres pour la jeunesse, comme Luz ou encore Un royaume pour deux aux Éditions Syros, des novellas comme No more Nathalie, et plus récemment Aucune bête aux Editions in8 ainsi que des essais, comme La vie marchandise chez Editions La Tengo et Mon ennemi intérieur aux Éditions du Petit Écart, et des pièces radiophoniques pour France Culture et France Inter.

En 2016, Les visages écrasés a été adapté pour Arte et au cinéma sous le titre Carole Matthieu par le réalisateur Louis-Julien Petit, avec notamment Isabelle Adjani et Corinne Masiero.

Marin Ledun présentera lors du 11e festival son nouveau roman, La vie en Rose publié à la Série Noire chez Gallimard, la suite de Salut à toi Ô mon frère qui nous faisait découvrir la drôle de famille Mabille-Pons.

Laissez un commentaire